Les motards dans le colimateur des drones radars

Les motards dans le colimateur des drones radar

drones radars

2 heures de vol au dessus de l’A126 et plus d’une soixantaine d’infractions constatées !

Quand la réalité rattrape la fiction…
Les drones radars sont expérimentés depuis plusieurs années mais cette nouvelle technologie vient de prendre un nouveau tournant. En effet, des gendarmes de l’Essonne ont mis en oeuvre ce nouveau procédé de surveillance des comportements routiers sur une portion de l’A126 fortement accidentogène pour les motards qui étaient ciblés pour cette opération.
Résultat : plus de soixante infractions ont été relevées en deux heures, s’agissant pour moitié de franchissements de lignes blanches sanctionnés par 135 euros d’amende et -3 points sur le permis de conduire. Les controles par radars drones sont 10 fois plus efficace que les contrôles classiques et 50 fois moins couteux qu’une surveillance par hélicoptère.

Drones radars, comment ça fonctionne ?

Il s’agit d’engins semblables aux quadricoptères que peut utiliser le grand public. Avec plus d’un mètre d’envergure ils sont relativement imposants et peu discret. Ils sont bien évidemment équipés d’une caméra de surveillance et un pilote formé en assure le maniement. Les forces de l’ordre postées au sol peuvent ainsi visionner en temps réel les images filmées par les drones et interpeller les contrevenants.
Ces derniers mois, d’autres opérations coup de poing ont été mises en place dans les départements du Val d’Oise, de la Seine et Marne et des Hauts de Seine.

Après ces premières expériences concluantes, nous pouvons nous attendre à voir ce type de controles généralisés sur l’ensemble du territoire français.

Partager & commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

vignette crit'airBraderie Cardy Paris 19 ème 2019