La gamme de pneus racing Pirelli mise à l’honneur à Nogaro

La gamme de pneus racing Pirelli a été mise à l’honneur ce week-end à Nogaro, en remportant toutes les épreuves au programme de la deuxième épreuve du Championnat de France FSBK

La deuxième étape du Championnat de France Superbike s’est déroulée sous le soleil et plus de 15 000 spectateurs ont assisté à l’élection des pilotes les plus rapides du week-end sur le circuit de Nogaro !

SUPERBIKE

COURSE 1 : AVANTAGE POUR GUARNONI

Le poleman Jérémy GUARNONI (Tech Solutions-Kawasaki-Pirelli), équipé des pneumatiques Pirelli Diablo™ Superbike SC1 avant et SC0 arrière, prend les devants dans le premier tour et donne le ton devant Kenny FORAY (TECMAS BMW-Pirelli), Mathieu GINES (SRC Kawasaki – Pirelli), David PERRET (Team Deletang Yamaha – Pirelli), David CHECA et le pilote Superbike Challenger, Morgan BERCHET (SRC Kawasaki – Pirelli).

Dans les premiers tours, les 4 pilotes équipés des pneumatiques Pirelli s’échappent irrémédiablement du reste du peloton. Le groupe de quatre se trouve réduit à trois pilotes suite à la chute de Matthieu GINES.

À la mi-course, la Safety Car entre en piste et paralyse les débats suite à la chute de deux pilotes, du coup les écarts déjà créés sont réduits à néant, mais après la neutralisation de la course, GUARNONI domine toujours la course devant FORAY et PERRET. Les 3 pilotes Pirelli monopolisent le podium au guidon de 3 marques de moto différentes.

Au 5ème rang, Morgan BERCHET prend la place de premier pilote Challenger et occupe la 5ème place au scratch devant un autre pilote Pirelli, Gabriel PONS.

COURSE 2 : KENNY FORAY REMPORTE LA COURSE DEVANT UN DAVID PERRET DETERMINE ET TRES COMPETITIF.

Coup de théâtre dans le premier tour, David PERRET créé la surprise et prend la tête dès les premiers virages. Un fait de course en entrainant un autre, Jérémy GUARNONI chute ! Il laisse ainsi le champ libre à Kenny FORAY qui récupère la tête dans le tour suivant. David PERRET lui emboite le pas avec Mathieu GINES, les 3 pilotes Pirelli creusent de nouveau l’écart avec le reste du peloton. À partir de la mi-course, Matthieu GINES perd du terrain et n’arrive pas à suivre le rythme endiablé imposé par FORAY et PERRET, il finira même par céder sa troisième place en fin de course.

Le public espère un final passionnant entre le pilote BMW qui semble attendre la fin de course pour forcer à nouveau l’allure et le pilote Yamaha qui suit facilement et appréhende le dernier tour pour porter une attaque définitive.

De même pour la lutte pour la troisième marche du podium avec Mattieu GINES qui semble également attendre d’affronter la dernière boucle pour reprendre son bien qui lui a été soufflé par David CHECA.

Leurs plans vont tomber à l’eau après l’arrêt de la manche par la direction de course au drapeau rouge suite à la chute d’un pilote du peloton des poursuivants qui nécessite l’intervention du service médical.

Le classement est alors figé avec FORAY en tête devant PERRET et CHECA. GINES termine au pied du podium.

En Superbike Challenger, Morgan BERCHET remporte à nouveau la catégorie devant Gabriel PONS.

Les pilotes Pirelli occupent les 3 premières places du classement provisoire avec Kenny FORAY qui prend le commandement devant Jeremy GUARNONI et David PERRET.

En Superbike Challenger, ce sont 2 pilotes Pirelli qui occupent la tête du Championnat avec Gabriel PONS qui devance Morgan BERCHET au classement provisoire.

SUPERSPORT – TROPHEE PIRELLI 600

COURSE 1 : TANGRE PASSE BULLE !

Les qualifications sur une piste mouillée ont formé une grille de départ inédite, Hugo CASADESUS (Honda) domine le premier tour suivi par un Clément STOLL (Triumph-Pirelli) déterminé à jouer la gagne ! À la poursuite du duo de tête, Louis BULLE (Yamaha Profil Motos – Pirelli) et Guillaume ANTIGA (Yamaha) font parler la poudre et restent dans le sillage des leaders.

Imprimant un rythme plus rapide que ses adversaires, il ne faut qu’un tour supplémentaire à « Loulou » pour s’illustrer en tête. En bataille pour la seconde place, le peloton compact voit revenir Stéphane FROSSARD (Yamaha MB Motors – Pirelli), pourtant parti depuis la 20ème place sur la grille de départ !

Au fil des tours, TANGRE (Suzuki – Pirelli) et ANTIGA se détachent du groupe pour rejoindre BULLE et laissent le reste du peloton en découdre à plusieurs longueurs. Après 7 tours de course, le pilote de la Suzuki n°2, Cédric TANGRE prend l’aspiration dans la ligne droite de l’aérodrome sur Louis BULLE et s’empare de la tête.

Jusque sur la ligne d’arrivée, aucun des deux pilotes ne se laisse distancer et c’est finalement Cédric TANGRE qui s’impose devant Louis BULLE.

La 3ème place est à mettre au crédit de Guillaume ANTIGA qui se retrouve isolé après s’être fait distancé par les deux pilotes Pirelli et en gérant son avance sur le reste du peloton. Derrière une lutte acharnée, Stéphane FROSSARD prend la 4ème place pour quelques millièmes d’écart !

En Trophée Pirelli 600, Guillaume RAYMOND (Yamaha) tient la tête de la catégorie en début de course et doit résister à Gino DE LA ROSA (Triumph). Clément GRANZOTTO (Yamaha), au 3ème rang dans les premiers instants de course, use de son agilité pour remonter sur les leaders et s’imposer ! DE LA ROSA et RAYMOND complètent le podium.

COURSE 2 : TANGRE 2-0 BULLE

Auteur d’un départ rapide, Louis BULLE prend le meilleur sur Cédric TANGRE. Un bonheur de courte durée pour le pilote de la Yamaha n°30 puisque le Champion de France 2015 récupère son dû dans le tour suivant.

À la poursuite du duo de tête, Guillaume ANTIGA redouble d’effort pour rejoindre le groupe et se tenir à distance du reste du peloton.

Stéphane FROSSARD mène celui-ci en bataille avec Clément STOLL pour la 4ème place.

La deuxième partie de course vient confirmer la maîtrise de Cédric TANGRE qui s’impose et confie en conférence de presse être très heureux de réaliser le premier doublé de sa carrière ! Louis BULLE termine second devant Guillaume ANTIGA. Stéphane FROSSARD remporte le duel contre Clément STOLL et finit au pied du podium.

En Trophée Pirelli 600, Clément GRANZOTTO passe les premiers instants de course en tête de la catégorie mais part ensuite à la faute et est relégué au deuxième rang derrière Gino DE LA ROSA qui en profite et conserve la première place jusqu’au drapeau à damier. GRANZOTTO gère sa fin de course et monte sur la deuxième marche du podium. Guillaume RAYMOND, Pierre LAURENT (Triumph) et Dylan MILLE (Yamaha) bataillent la 3ème position. À la mi-course MILLE chute, ce qui permet à Guillaume RAYMOND de compléter le podium.

Au provisoire, Cédric TANGRE et Louis BULLE dominent le classement avec 61 points chacun. Stéphane FROSSARD détient pour le moment la 3ème place avec 54 points.

En Trophée Pirelli 600, Gino DE LA ROSA est en tête avec 62 points devant Clément GRANZOTTO (61 points) et Guillaume RAYMOND (54 points).

OBJECTIF GRAND PRIX – PRE MOTO3

COURSE 1 : INGIULLA À L’AISE

Auteur d’un départ remarquable, Guillaume JUCHA (Moriwaki) fait le « holeshot » ! Malgré ce superbe coup d’éclat, c’est bien le redoutable Joris INGIULLA (Beon Factory) qui passe la ligne du premier tour en tête, reléguant le pilote de la Moriwaki n°5 au deuxième rang. À leur poursuite, Hugo CHAPON (MIR) et Charles AUBRIE (Over Yamaha) recollent à Guillaume JUCHA qui s’est laissé distancer par le pilote de la Beon Factory n°95. Les trois pilotes forment alors un peloton groupé et c’est CHAPON qui prend le meilleur sur AUBRIE et JUCHA assez loin derrière Joris INGIULLA qui a constamment augmenté son avance sur ses poursuivants.

COURSE 2 : INGIULLA FAIT LE DOUBLÉ

Malgré un départ timide, Joris INGIULLA s’élance depuis la pole position et boucle le premier tour en tête. Hugo CHAPON prend également un très bon départ mais il n’est pas capable de suivre le rythme du leader et se laisse distancer en dirigeant néanmoins un peloton constitué de Charles AUBRIE, Guillaume JUCHA et Marius HENRY (J2L Honda).Au sein du peloton très compact, les pilotes se rendent coup pour coup et s’échangent fréquemment leurs places. Rigoureux et appliqué, INGIULLA remporte une nouvelle victoire haut la main à plus de 26 secondes de ses poursuivants. Après une bataille colossale pour la deuxième place, CHAPON conserve la seconde place sur la ligne d’arrivée. JUCHA termine au pied du podium à quelques dixièmes d’AUBRIE.

Au provisoire, Joris INGIULLA est en tête avec 90 points devant Guillaume JUCHA (67 points) et Charles AUBRIE (61 points)

EUROPEAN BIKES

COURSE 1 : LUTTE TRES SERREE ENTRE MICHEL AMALRIC ET CYRIL BRUNET LUGARDON

Après un départ sans encombre, Michel AMALRIC et Cyril BRUNET LUGARDON s’échappent du reste du peloton profitant d’un rythme beaucoup plus élevé que le reste du peloton. Les 2 pilotes régalent le public de dépassements époustouflants et entrent dans le dernier tour roues dans roues. C’est finalement Michel AMALRIC qui s’impose avec 44 millièmes de seconde sur Cyril BRUNET LUGARDON !!!

Julien Brun s’impose au reste du peloton pour monter sur la troisième marche du podium.

COURSE 2 : CYRIL BRUNET LUGARDON REMET LES PENDULES A L’HEURE

Vexé de s’être fait battre pour quelques millièmes de seconde en course 1, Cyril BRUNET LUGARDON n’a pas fait de détail lors de la 2ème manche.

Auteur du meilleur départ, il file irrésistiblement vers la victoire, battant plusieurs fois de suite le record du meilleur tour en course pour s’imposer finalement avec plus de 15 secondes d’avance sur Nicolas NOWACKI et Michel AMALRIC, moins en verve que lors de la première course.

Au classement provisoire, Cyril BRUNET LUGARDON s’empare de la tête du classement provisoire avec 65 points ; il devance Michel AMALRIC (49 points) et Julien BRUN (40 points).

Partager cet article

Laisser un commentaire

Loading...
64b95305aa96bd0289f114529ed32a11jjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjMoto sur circuit